UN ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL POUR RESTAURER UNE RELATION APAISEE

Construire ou re-construire son couple.

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL POUR L’EPANOUISSEMENT OU LA RESTAURATION DE SON COUPLE

L’accompagnement individuel de couple consiste à soutenir et guider la personne  à trouver des solutions pour l’épanouissement de sa relation et éviter la séparation.
DES RENCONTRES  QUI ONT POUR OBJECTIF : 

De mettre de l’ordre dans vos pensées, de les éclaircir pour sortir de la confusion. 

De mettre des mots sur le problème et mettre à jour le scénario inconscient. 

D’explorer des pistes de réflexion et de solution auxquelles vous n’auriez pas pensé. 

D’apprendre à mieux communiquer sur le fond et la forme par l’apprentissage d’une méthode. 

De vous ouvrir à une autre partie de vous-même. 

De comprendre et de décoder ses comportements ainsi que ceux de l’autre pour les changer. 

De se sentir soutenu(e) et accompagné(e) dans ce que vous vivez. 

SE RECONSTRUIRE  APRES UNE RUPTURE, REPRENDRE SA VIE EN MAIN 

Une analyse et une compréhension sont essentielles pour mieux vivre la séparation, éviter la répétition et s’engager autrement   dans un nouveau départ. 

Pourquoi et comment cela vous est-il arrivé? Qu’est ce que vous n’avez pas vu ou pas voulu voir? 

L’autre était-elle/il la personne la mieux adaptée pour vous? 

Aviez-vous les bases et les savoirs nécesssaires pour cheminer ensemble?

Quelle leçon devez-vous tirer de votre expérience de couple pour ne pas la reproduire? 

Quelles sont  les pièges à éviter et le cadre à construire pour votre/vos enfants?

Qui voulez-vous devenir et que voulez-vous vraiment maintenant? 

 

 

LES FREINS LES PLUS FREQUENTS A UNE PREMIERE DEMARCHE.

Je connais mes difficultés, je peux m’en sortir seul.

“Sois fort, serre les dents et prends sur toi”. Mais alors pourquoi la solutions n’est elle encore pas apparue? Cela sert à se rassurer, on entretien cette illusion qui sert à nous protéger. 

Mes problèmes ne sont pas assez graves pour les partager. 

“j’ai tout pour être heureux, je devrais l’être.” Un jugement négatif et un regard dépréciateur posé sur soi. 

Je n’ai pas envie de ressasser mes problèmes. 

Alors on tourne en rond, on rumine, on répète et on amplifie le problème. 

C’est trop cher pour moi. 

Rien de plus couteux que de passer à coté de sa vie. Combien dépensez-vous annuellement pour la révision votre voiture? Et quelles dépenses initules faites-vous nous pour combler la souffrance et le manque? 

Quelques rencontres 4 – 6 (90 CHF l’heure) peuvent suffir pour transformer la situation.

Je ne suis pas sur que ça marche.

Le doute est très souvent le signe d’un état dépressif à prendre très au sérieux.  

QUAND LES FEMMES SE PLAIGNENT…ET QUE LES HOMMES SE TAISENT.

Des différences psychologiques et comportementales.

Pour l’homme l’émotion est l’expression d’un problème, d’un conflit. Pour la femme l’émotion est un prétexte pour entrer en relation. Si une femme exprime une émotion à un homme ce dernier imagine automatiquement qu’il est le problème. Il peut alors réagir par la défensive ou chercher des explications. En traduisant l’émotion en termes intellectuels il donne l’impression de chercher à avoir le dernier mot. 

Pour la femme l’émotion se réfère à un langage d’intimité de connexion affective, alors que pour l’homme le langage est une fonction utilitaire pour atteindre un objectif pour passer à l’action. 

APAISER POUR REDYNAMISER LA RELATION.

 

Il n’est pas rare que lorsqu’on débute une relation, on s’ouvre à l’autre, on essaie de le comprendre, de deviner ce qu’il pense, ce qui lui fait plaisir ou lui déplaît. On pense à partir de ce que l’on croit que l’autre pense. On n’exprime pas à l’autre ce que l’on ressent. Lorsque ce fonctionnement perdure, la relation entre insidieusement dans des dysfonctionnements qui conduisent à l’éloignement, les crises ou la rupture.

Les problèmes relationnels sont parmi les stresseurs les plus importants. Pourtant nous y sommes très mal éduqués.

Acquérir les outils et les connaissances essentielles à une relation fluide permet de ne pas s’engouffrer aveuglément dans les pièges de la relation. Ces pièges nous les affrontons, trop souvent seul. Et bien souvent dans l’incompréhension de l’expérience traversée avec des actes qui ne portent pas les résultats escomptés.